Select Page

Reprise de la saison internationale pour le paratriathlon : les enjeux 2019

Reprise de la saison internationale pour le paratriathlon : les enjeux 2019

L’équipe de France fera sa rentrée sur la scène internationale le samedi 27 avril à Milan. Après une saison 2018 marquée par de nombreux podiums et titres européens et mondiaux, les paratriathlètes auront pour enjeu, cette année de concrétiser des résultats de haut rang lors des échéances majeures. 

Les enjeux 2019

« Les grands enjeux en 2019 pour l’équipe de France de paratriathlon sont de concrétiser des résultats de haut rang lors des échéances majeures: Test Event Tokyo, Championnat du Monde à Lausanne et Championnat d’Europe à Valence (dans l’ordre du calendrier).

Toute la saison les épreuves de WPS et de PWC vont permettre de situer le niveau des français au regard de la réalité de leur catégorie; nous avons plusieurs outils pour analyser finement les performances. Nous estimons que les paratriathlètes français ont chacun une marge de progression. Après un hiver studieux ponctué par 3 stages équipe de France, le groupe est clairement plus fort qu’en 2018. Ils vont devoir exprimer un niveau de performance élevé car la concurrence est rude au plan international. Chaque compétition ITU va compter.

Tokyo dans le viseur

En parallèle de ces enjeux « classiques », il faut savoir que la période qualification paralympique démarre fin juin 2019 lors de la WPS de Montréal pour une durée d’un an.

Cela signifie que les résultats obtenus sur cette période auront un double impact puisque l’attribution des dossards va dépendre directement du ranking paralympique. L’obtention des quotas n’est pas un objectif pour nous mais il s’agit bien entendu d’un incontournable dans la route qui mène aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

Nous chercherons donc à optimiser le calendrier de nos leaders sur les 2 saisons à venir afin de leur permettre de répondre présents au bon moment.

Si on se reporte 4 ans en arrière on peut comparer cette saison à celle de 2015. La majorité des médaillés d’or et d’argent à Rio était déjà titrés au niveau mondial l’année précédente. Ensuite, nous savons bien que les médailles de bronze se jouent souvent parmi les meilleurs outsiders qui tournent autour des podiums lors des 2 saisons qui précédentes les Jeux. Notre objectif est donc d’identifier et d’accompagner au mieux les paratriathlètes en mesure de répondre à ces deux profils. Nous resterons néanmoins attentifs aux cas de sportifs émergents (« rising star ») qui progressent très vite en fin de période. »

Nicolas Becker, Entraîneur National Paralympique

Les Grands Rendez-vous 2019

Championnat du Monde
1er septembre : Lausanne, Suisse

Championnat d’Europe 
14-15 septembre : Valence, Espagne

World Paratriathlon Series
27 avril : Milan, Italie
18 & 19 mai : Yokohama, Japon
28 juin : Montréal, Canada 

Test Event – Jeux Paralympiques
18 août : Tokyo, Japon

 

Les catégories de Handicap

PTWC : utilisateurs de fauteuils roulants

PTS2 : handicap sévères

PTS3 : handicaps significatifs

PTS4 : handicaps modérés

PTS5 : handicaps légers

PTVI : déficit visuel partiel ou total

Reprise de saison à Milan

Le samedi 27 avril, la délégation Française présente sur la WPS de Milan sera composée de 10 athlètes (concourant dans 5 catégories de Handicap.

Cette première étape de la saison leur permettra de concrétiser la préparation fournie durant l’intersaison.

La délégation est motivée et confiante et aura a coeur de se positionner en haut des podiums et de marquer les esprits. 

La délégation Française

PTWC : Alexandre PAVIZA (H) – Ahmed Andaloussi (H) – Mona Francis (F)
PTS 2 : Stéphane BAHIER (H) – Jules RIBSTEIN (H)
PTS 4 : Alexis Hanquinquant (H)
PTS 5 : Yannick BOURSEAUX (H) – Gwladys LEMOUSSU (F)
PTVI : Annouck CURZILLAT – Guide Céline BOUSREZ (F) 

 

Les athlètes nous en disent plus 

Alexis Hanquinquant, PTS 4 
« Je me suis très bien préparé pour cette nouvelle saison et j’ai hâte que les choses sérieuses reprennent… La période hivernale s’est bien déroulée. Les stages ont aussi contribué à faire un maximum de volume dans les disciplines. Je suis sur des petites modifications techniques mais schut c’est un secret! lol 🙂
Mon but pour 2019 ? Conserver mes titres de champion d’Europe et champion du Monde et assurer ma qualification pour les jeux de Tokyo 2020. »

Glwadys Lemoussu, PTS5 

« Je me sens plutôt bien dans l’ensemble. Ces derniers temps,  je fais de bonnes séances, surtout à pied et en natation, après faut-il pouvoir le mettre en application en course donc c’est ce qu’on va voir ! Mon état d’esprit ?  Je suis gonflée à bloc. J’espère pouvoir faire les critères de sélection pour les Mondes.
J’ai fait beaucoup de stages durant l’intersaison ! Mon entraîneur Yohann Vincent a beaucoup accentué la partie natation. De plus, j’ai changé de vélo en janvier et j’ai passé quelques heures de selles afin de bien me l’approprier.
Mes ambitions pour 2019 sont dans un premier temps, d’effectuer les critères pour accéder à la sélection pour les championnats du monde et d’Europe. Dans un second temps, de gagner le maximum de point au vue du ranking paralympique qui débute à Montréal, ce qui veut dire de faire de bonnes courses. Et pour finir, pourquoi pas faire les critères pour les Jeux Paralympiques. »

Jules RIBSTEIN, PTS 2
« La forme est bonne en cette période d’affûtage avant la WPS de Milan. L’hiver s’est bien passé hormis quelques pépins physiques légers. Je me sens néanmoins prêt pour la course. J’ai travaillé les bases dans les trois disciplines, avec un léger accent sur le vélo, et j’ai constaté des améliorations par rapport à 2018.  J’espère ramener les titres mondial et européen PTS2 à la France cette année mais également me placer aux ranking qualificatif mondial pour Tokyo. »

Yannick Bourseaux, PTS 5
« Je pense être dans un état de forme satisfaisant en ce début de saison, même si j’ai dû composer avec une blessure  depuis la fin du mois de février. Je suis motivé pour jouer les tous premiers rôles cette saison chez les PTS5. Du fait de ma blessure, l’hiver n’a pas été parfait. Malgré cela, je pense avoir très bien travaillé en natation et à vélo. Les données enregistrées me font penser que j’ai franchi un palier à vélo mais je ne vous dirai pas ce que j’ai fait pour ça! Pour 2019, mon échéance principale est le championnat du monde, avec l’objectif de retrouver le podium mondial. Avant cela, j’ai l’objectif d’être régulier sur les 3 WPS. Si je réussis, je devrais assurer ma qualification pour Tokyo. »

Alexandre PAVIZA, PTWC
« Je me sens en forme physiquement et impatient de voir ce que cela va donner en compétition. Cette année, mon ranking me permet d’être plus serein dans ma préparation et de pouvoir choisir mes courses. Mon but est de remplir rapidement les critères de sélection pour pouvoir me préparer le plutôt possible pour les jeux paralympiques. »

Suivre la WPS de Milan

Twitter : Toutes les courses du week-end en live

Instagram : Les plus belles photos

Facebook : Les résultats du weekend

Et bien sûr tous les résumés de course seront disponibles sur le site internet.

Live vidéo ITU, cliquez ici

Live vidéo Facebook (FITRI), cliquez ici

Plus d’infos 

WPS Milan – Samedi 27 avril 2019

  • 13h30 : PTWC 1 H/F : Alexandre Paviza – Ahmed Andaloussi
  • 13h34 : PTWC 2 F : Mona Francis
  • 14h10 : PTS5 H Yannick Bourseaux
  • 14h15 : PTV1 M1 H/F : Annouck CURZILLAT – Guide Céline BOUSREZ 
  • 14h25 : PTS 2/3/4 H : PTS 2 : Stéphane BAHIER – Jules RIBSTEIN – PTS 4 : Alexis Hanquinquant 
  • 14h35 : PTS 3/4/5 F : Gwladys LEMOUSSU (PTS5)
  • Podiums : 16h30

En savoir plus, Cliquez ici

A propos de l'auteur

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Instagram

Les derniers Tweets

a6a2b0748fd8071d65412d8f074c52e5|||||||||