Select Page

Comment optimiser le temps dédié à votre entraînement ?

Comment optimiser le temps dédié à votre entraînement ?

En tant que néo-triathlète (ou futur triathlète) vous êtes confronté à la problématique du triple effort. Le triathlon est un sport passionnant, parfois addictif, et surtout très chronophage. Il vous faudra donc optimiser le temps que vous pouvez dédier à votre entraînement.

Partons du principe que vous travaillez sur des horaires « classiques » en journée. Trois créneaux peuvent donc être mis à profit pour vos séances d’entraînement : le matin, le midi et le soir.

Le matin

Il s’agira donc de placer une séance d’entraînement avant le travail. Si vous débutez votre journée tôt et/ou si vous devez vous occuper de vos enfants (les conduire à l’école etc.) cela s’avère compliqué.

Ce créneau sera donc très matinal et il faut une bonne dose de motivation pour avancer le réveil. Toutefois, si ce n’est qu’une fois par semaine, à raison de trente minutes, tout le monde en est capable.

Ce créneau ne sera pas propice à la natation. Du home trainer ou un footing sont possibles, de même qu’une séance de renforcement musculaire à la maison.

Cela nécessite de se coucher tôt afin de ne pas impacter le sommeil, mais cela participe au cercle vertueux du sportif qui souhaite acquérir une bonne hygiène de vie. Préparez vos affaires la veille au soir. Cela participe au « conditionnement » pour se lever le lendemain.

Ces séances matinales seront effectuées à jeun, de préférence :

  • d’une part afin de ne pas être gêné par la digestion
  • d’autre part afin de puiser dans les réserves lipidiques, ce qui participera à la perte de poids.

Évitez de prendre une collation avant votre séance. La dépense énergétique occasionnée vous ferait prendre une seconde collation après votre séance. Au final vous allez apporter plus de calories que vous n’en dépenserez.
Le petit déjeuner, pris après la séance, permettra de compenser la dépense énergétique sans « abus ».

Sur le plan santé il est évident que débuter la journée par une séance de sport procure un bien être qui perdure dans le temps.

Le midi

C’est un créneau préférentiel, et très utilisé, car il n’a en général pas d’impact sur la vie de famille. En quelque sorte il s’agit donc d’un entraînement « invisible », mais qui là encore nécessite une bonne organisation.

Tout dépend de la durée de votre pause de la mi-journée, mais les trois disciplines sont envisageables, à condition de disposer d’une douche au travail. Dans le cas contraire seule la natation pourra être envisagée.

Prévoyez une petite collation en milieu de matinée, car vous ne mangerez qu’après votre séance. Cela vous évitera une hypoglycémie durant votre séance. En effet, si vous prenez un petit déjeuner à 7h pour aller nager à 12h15 vous risquez de « coincer ».

Là encore, il n’est pas question que ce soit « la course » tous les midis.
Une fois par semaine, pour une séance de trente minutes c’est envisageable pour la majorité d’entre vous !

Le soir

Après la journée de travail c’est, en théorie, plus facile. Vous êtes libéré des contraintes professionnelles, reste à trouver une organisation par rapport à la vie de famille.

Les trois disciplines sont facilement envisageables, surtout l’été puisque vous ne devez pas composer avec l’obscurité. Chacun pourra adapter la durée par rapport à ses disponibilités mais en optimisant votre timing vous pouvez sans doute dégager, ici encore, 30 à 45 minutes. Vous ne préparez pas un Ironman qui nécessite de longues heures d’entraînement …

Là encore il ne s’agit pas de s’entraîner tous les soirs. Si vous dégagez un créneau tôt le matin une fois par semaine et un créneau le soir une fois par semaine cela n’aura pas un impact important sur votre rythme de vie. Et il vous restera encore le week-end pour placer une à deux séances supplémentaires !

Là encore privilégiez une séance avant le repas et non après. Si vous pratiquez après le repas vous serez gêné par la digestion pendant votre séance, et vous risquez d’avoir envie de grignoter après cette dernière ! Or ces calories supplémentaires vont à l’encontre de la perte de poids !

Les séances mixtes

Nous pensons ici aux trajets domicile / travail qui peuvent être réalisés à vélo.
Cela porte aujourd’hui un « nom » : le « vélotaf ». Ce sont des heures qui viennent s’ajouter à votre cumul et qui participent à votre progression. Cela n’est pas envisageable pour tout le monde, c’est vrai mais si c’est réalisable pour vous, pourquoi ne pas tester ?

Là encore, une fois par semaine, un jour au choix avec une météo favorable …

Tout est au final question de logique, d’organisation, et d’optimisation. Le triathlète s’entraîne dans trois disciplines et apprend progressivement à jongler avec les créneaux !

Plus vous progresserez plus votre organisme tolérera des séances supplémentaires.
Vous avancerez alors le réveil deux fois par semaine au lieu d’une fois.
De même vous sacrifierez le plateau repas pour privilégier le sandwich deux fois par semaine et non plus une fois et ainsi de suite.

A propos de l'auteur

2de210e9d53f3bdfab81d27b6bc1eb4fPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP